Tourisme

Points de Vue et Balades autour de Gagnac

La commune de Gagnac est parcourue de nombreux sentiers et chemins de randonnée qui permettent à chacun d’y trouver son plaisir. Certains pouvant faire découvrir de jolis points de vue autour de Gagnac

Le chemin de grande randonnée GR 480 traverse l’est de la commune (Lavaur haute, les Escurottes) entre Laval de Cère et Estal.

Le chemin intercommunal de randonnée créé par l’ex communauté de communes Cère et Dordogne, traverse la commune à l’ouest en Biars bourg et Fontmerle, au sud-est entre Estal et Glanes

L’association Chamina (Clermont-Ferrand) a créé, entre autres, un itinéraire de Saint-Jacques de Compostelle, alternatif aux chemins historiques, qui traverse la commune de Gagnac (balisage par des carrés bleus avec des rayons jaunes, ceux de la coquille Saint-Jacques stylisée).

Promenades à pied, randonnées, balades en vélo ou en voiture… Il faut prendre le temps de profiter des points de vue autour de Gagnac

  • Depuis la route de Glanes

La descente vers Gagnac par la D134 offre plusieurs vues intéressantes sur le bourg enchâssé dans son cadre de verdure avec au premier plan l’ancien moulin de Barroi et le hameau du Rieu, au-delà sur plusieurs hameaux : Lavaysse, la Bénéchie, le Grand Guiral, enfin sur l’est sur Fontmerle (commune d’Altillac en Corrèze) et sur le bourg de Cahus.

  • Depuis Soupefraîche (accès par Laraufie)

Du château d’eau, un peu avant le hameau, point de vue étendu avec notamment au premier plan Laraufie, au-delà la plaine et le bourg de Biars sur Cère (avec la zone d’activités de Biars – Gagnac) ; vers l’horizon, à l’est Cahus et la Teulière, au sud-ouest le château de Castelnau et la causse de Gramat, au nord-ouest la Dordogne et sur sa rive droite Astaillac (en Corrèze)

  • Depuis la route menant de la Poujade à Fontmerle

En rive gauche de la Cère, le bourg et son église ainsi que la chapelle du cimetière (la chapelle de la Bessonie), dominés par le Pech de Salgues, en arrière plan Felzines, la plaine et le bourg de Biars, au-delà le château de Castelnau, la reculée d’Autoire